Saga Tahiti iti

 L'école de voile d'Arue, sur Tahiti, offre chaque année, pendant les 6 semaines de vacances d'hiver (Ben oui ici c'est l'hiver austral je vous le rappelle... J'aime bien ces hivers là!!! 28° à l'ombre, 26° dans l'eau... Le pire c'est qu'on a froid parfois! Dingue...), une semaine pour des enfants issus de milieux défavorisés. Une belle action qui permet à ces enfants de sortir un peu de chez eux, de s'éclater et de découvrir, souvent pour la première fois, les joies de la voile... 

Voici le site de cette année, à Punui, sur Tahiti itila presqu'île de Tahiti.


Le matériel est prêt...


On grée...

C'est la ronde des sorties... Optimist

Hobie Cat

Et là, on se régale... Moi-même, après quelques années sans pratiquer (hum! 25 ans après quand même! Hiii on prend un coup de vieux!), je me suis surprise à m'éclater à nouveau sur un Hobie cat 16... Les souvenirs de stage de voile avec mon cousin Yann me sont revenus... Mon grand-père qui nous réveillait avant de partir travailler... Yann et moi qui déjeunions et partions dans la fraicheur du petit matin, l'air frais, marin, l'odeur de l'iode plein les narines, l'impression de froid en enfilant les "combis" à la base pour se retrouver sur l'eau à Larmor-Plage (un super spot, avec de beaux rochers, près de Lorient, mon hâvre de paix... - Grand-Père et Grand-Mère je vous aime et pense à vous qui êtes là-haut, vous me manquez... -) à Kerguelen... Mon enfance, de merveilleux instants de bien-être... Euhh je me livre là!!!

Que de bons souvenirs!!! En plus on était trop forts on gagnait toutes les régates avec mon cousin... Si si! Précieux ces moments... Et tellement présents...


Sur le site de Punui, pendant la pause, les enfants se servent sur les régimes de bananes apportés par les familles d'accueil... 

Il faut savoir que les enfants sont hébergés par des familles d'accueil, chacune d'entre elles accueillant un ou plusieurs enfants par semaine et elles-mêmes suivies par les services sociaux... La raison de notre présence sur le site est importante, à la fois pour les moniteurs de voile et pour les familles qui peuvent nous interpeler en cas de soucis... Pour ma part pas de soucis avec les 4 élèves que j'accompagnais... Mais quelques enfants se sont épanchés, abus sexuels, violence... Pas facile...


Une petite photo de la caserne des pompiers de Vairo... J'adore! Beaux les camions! 

Une anecdote, le matin on se levait à 6H00 pour pouvoir chercher les enfants dans chaque famille d'accueil ("convoyeur" tu seras à tes heures perdues!!! Hihihi - pfff c'est tôt! ;-))). Le bus (ici on prononce "beuss" - à l'anglaise-) s'arrête à chaque "drapeau Saga" (c'est un repère rouge où est noté le numéro de la famille d'accueil) pour récupérer les enfants... 

Une précision : la presqu'île est aujourd'hui ce qu'était Tahiti dans les année 60-70... Encore sauvage, un village où tout le monde se connait. Le chauffeur klaxonnait toutes les 2 secondes pour faire un coucou à tous les gens qu'il connaissait! Trop drôle - surtout à cette heure-ci!!! Mais bon, il ne faut pas oublier qu'ici les gens se lèvent ultra tôt...)


La semaine de voile se termine par une régate... 
Que le meilleur gagne!!!

Une caravelle... Un Hobbie Cat...

De beaux moments vécus cette semaine, toute en émotion... Voir ces jeunes avec le sourire jusqu'aux oreilles, s'éclater sur les bateaux, sur les kayaks, dans l'eau ; les entendre dire "je ne veux plus rentrer chez moi, je veux rester chez Tatie"... 

Tiens, encore une particularité polynésienne : ici dès qu'on a un contact affectueux avec une personne, on l'appelle (et nous avons remarqué avec Laurence que c'était surtout pour les femmes) Tatie ou Mamie (en fonction de l'âge bien sûr)... C'est la marque d'un attachement émotionnel, qu'on soit de la famille ou pas... c'est même une marque de respect pour les plus âgés... j'en reparlerai une autre fois...

(Pour l'anecdote, ça ne fait pas rire Laurence quand on l'appelle Mamie dans la rue, et ça c'est uniquement parce qu'elle a des cheveux poivre et sel!!! Hihi... (Rares sont les tahitiennes qui ont les cheveux blancs... Si si! Rares aussi sont les hommes chauves... S'ils le sont, c'est qu'il y a du sang popa'a (blanc) dans leur veine!!! Trop beaux ces tahitiens!!!


Pour finir, j'ai appris énormément de choses sur les tahitiens, en rencontrant les familles d'accueil d'une part, leur manière de vivre, leur langue, leur coutume, d'autre part en discutant avec mes acolytes, Elisa, Rarahu, Simon et surtout Juliette qui m'a apporté un regard particulier sur la culture polynésienne : comment faire du mon'oi, repérer les plantes qui servent à faire le ra'au (médicament) tahiti - on a tellement oublié que nous étions des chasseurs cueilleurs - les traditions... Je vous en reparlerai... C'est tellement intéressant... Merci Tatie Juju!!!

A bientôt... Nana!

Ce message a été écrit avec un musique que j'adore... Is there anybody out there des Pink Floyd... Planant...
Enregistrer un commentaire